Biographie


Cette autobiographie a pour vocation que je puisse m’analyser afin de mieux me connaître, il s’agit d’un bilan de ma vie et sert principalement à me remettre en question. Je fais foi de garantir l’authenticité des informations citées, bien que des problèmes d’ordre mémoriel peuvent avoir lieu. Des témoignages de la part de tiers ont été nécessaires afin de compléter les éléments, aucune censure n’a été appliquée.

Acte I – Naissance et vie

Je suis né le 22 juillet 1996 à 16 heures 6 minutes à l’hôpital 🔗 Sainte Élisabeth de Cologne (Cöln) en Allemagne. D’après mes parents, j’aurais dû naître le 21 juillet, jour de la fête nationale belge.


Photo de l’hôpital Sainte Élisabeth prise par 🔗 Gerd Harder en septembre 2016

Pour ceux intéressés par l’astrologie – personnellement, je n’y crois pas -, je suis du signe Cancer, mon élément est l’eau, comme pour les Scorpions et Poissons, et mon opposé polaire serait le Capricorne.

C’est à l’âge de – à compléter – ans que je suis arrivé en Belgique où ma famille a habité Saint-Georges sur Meuse à 3 reprises, dont la première fois à son village Yernawe. Lorsque j’entra en maternelle pour mes 3 ans, à l’école Coin du Mur, j’û rapidement la réputation de « lama » car mon moyen de défense lorsque j’étais enfant et en difficulté était de cracher, c’est dès ce moment-là que j’ai été le souffre douleurs des autres. Je suis resté dans cette école toute la durée qu’elle permettait, de la 1ère maternelle à la 2ème primaire. Mes premières pulsions sexuelles étaient d’or et déjà présentes lorsque je sorti avec Laurianne V. jusqu’à ma 3ème primaire. L’une des conséquences négatives dû j’étais le souffre douleurs est le fait que j’ai uriné au lit pendant toute cette période – jusqu’à 12 ans – et que les visites médicales suite à cela ont toutes déterminés que la raison était mentale et pas physique.

Mon premier meilleur ami était Julien B. avec qui j’ai passé la plupart de mes journées à me balader en vélo.

À mes bas âges, j’avais un complexe d’Œdipe1 avancé qui a nécessité l’intervention d’un psychologue à l’âge de 6 ans. Cette intervention – et probablement le fait que j’étais le souffre douleurs – m’a retiré tout sentiment à l’égard des autres et m’a poussé à devenir psychopathe2, c’est-à-dire :

  • un persona3 biaisé,
  • une grande perception de moi-même,
  • des mensonges pathologiques,
  • utilisation de la manipulation,
  • absence de culpabilité et d’empathie,
  • aucune réponse émotionnelle,
  • comportement parasite,
  • forme de promiscuité sexuelle,
  • objectifs irréalistes sur le long terme,
  • impulsif et irresponsable,
  • pas de relation personnelle sur le long terme.

Ce complexe fût probablement la cause principale de mon calquage sur le modèle fusionnel aussi bien en amitié qu’en amour, comparable à un parasite, j’ai besoin d’un « hôte », c’est pour cela que j’acquière une grande proximité avec une personne de prédilection.

8 ans, j’entra en 3ème primaire à Don Bosco, le choix de cette école était pour deux raisons, l’une, rester avec mon meilleur ami et l’autre, rejoindre Sarah S., une fille pour qui je craquais à l’époque. Pendant ma troisième, je quitta Laurianne V. qui fut remplacée – je n’aime pas le terme remplacé lorsque je parle de copine mais (1) celui-ci est le plus approprié dans ce cas-ci et (2) j’étais psychopathe à cette époque, les gens étaient juste là pour me faire atteindre un but et étaient changeable dans ma façon de pensée – par Marine jusqu’en 4ème où j’ai été viré de l’école pour mauvais comportement.

Lors du passage à mes 12 ans, j’eu mes premières relations sexuelles avec une fille qui habitait dans la rue derrière chez moi, Audrey M. avec qui j’ai réalisé en tout et pour tout 3 tentatives, toutes décevantes car comme tous les pré-adolescents, je pensais que cela se réalisait comme dans les pornos.

Ma psychopathie a duré jusqu’à l’âge de 15 ans où j’ai, grâce à une réflexion sur moi-même à l’aide de musicothérapie4, pu m’en débarrasser ou, pour certains des symptômes, les rendre positifs. La musicothérapie me permet de me détendre afin d’entrer dans un état de transe5, état que je peux facilement accéder grâce à mon trait d’ouverture à l’expérience6.

Acte II – Premier amour et apprentissage de manière inconsciente

Un graphique permettant de visualiser mon modèle relationnel

    Légende

  • Connaissance : personne dont je connais l’existence et avec qui je peux parler de manière positive mais sans plus,
  • Ami : personne avec qui je partage une activité commune, on se partage des informations et des conseils, on s’amuse, fournit un support pratique et/ou émotionnel,
  • Vrai ami : ami dont nous avons confiance réciproquement et dont nous pouvons toujours compter l’un sur l’autre,
  • Meilleur ami : vrai ami préféré,
  • Confident : vrai ami chez qui je n’ai pas peur de confier mes détails personnels et qui peut bénéficier de la loi de la première chance,
  • Amour en test : confident qui bénéficie de la loi de la première chance et dont mon amour envers elle est incertain, tout échec ramènera au tronçon de l'amitié,
  • Amour : personne que j’aime et avec qui j’envisage une relation sérieuse à durée indéterminée, tout échec se soldera par la loi de l'oubli,
  • Tronçon de l’amitié : stade de rapprochement envers une personne et qui peut être atteignable par n’importe qui,
  • Tronçon du couple : stade de rapprochement – pour le moment – limité à la gente féminine et s’étendant à un plus grand niveau de profondeur,
  • Tronçon transcendant 💎 : stade de rapprochement ultime, non atteignable par le commun des mortels – sur 22 ans d’existence, une seule personne l’a atteint -,
  • Niveau de profondeur : niveau d’implication dans la relation,
  • Loi de la première chance : toute personne de la gente féminine ayant atteint le niveau confident ou supérieur peut demander, même si à priori je ne possède pas d’affinité envers elle, à passer au niveau de profondeur suivant.
  • Loi de l’oubli : toute personne ayant atteint le niveau amour ou supérieur ne pourra, pour des raisons évidentes, plus recevoir de mes nouvelles.

Acte III – Plus rien ne sera plus pareil

Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2018, je me libère de toutes mes amies avec bénéfices ce qui a impacté, d’une raison qui m’est encore inconnue, le fait que j’arrive à tourner la page avec Jessica, je tire définitivement un trait sur le passé.

Aversion envers les grosses, les vieilles, la sexualité entre homme, la cigarette.
Problème de plaquettes.
Radio du bras.
Casser une porte en verre / jeter une poubelle sur un professeur / aucune douleur quand une personne m’a frappé / réputation qui s’est transférée d’école en école -> …
Julien Reuter / Benjamin Colpin / …
Première fois où j’ai commencé à assumer mes styles musicaux était avec le clip de Begin.
4. École polytechnique de Huy, 4. Saint-Quirin de Huy
Céline – Natacha – Jessica (partie 1) – Olivia – Jessica (partie 2) – Jessica (partie 3)
Confidente : Wendy – Laura
Noëls avec Ophélie – cousine –
Vacances : France – Belgique – Italie – Grèce – Espagne – Angleterre
Hétérosexuel – Bisentimental – Polyamoureux – Sapiosexuel
PC 1 – PC Portable – PC Portable – PC 2 – PC 3 – PC Portable (Dell Inspiron 17 Premium) – PC 4 – PC Portable – PC 4 Amélioré – MacBook Pro
PlayStation 1 – PlayStation 2 – Xbox 360 Elite – Xbox One S
Aïkido – Handbal – Escalade – Plongée – V.T.T


1 🔗 Le complexe d’Œdipe selon Wikipédia
2 🔗 La psychopathie selon Wikipédia
3 🔗 Le persona selon Wikipédia
4 🔗 La musicothérapie selon Wikipédia
5 🔗 L’état de transe selon Wikipédia
6 🔗 L’ouverture à l’expérience selon Wikipédia

amet, vulputate, consequat. mattis accumsan ipsum